image/svg+xml

Histoires

STEFANO

UNE MAISON POUR VIVRE ET TRAVAILLER

ENDROITS VÉCUS

DANS CES MURS IL Y A TOUTE
MA VIE.

Quand j’ai acheté cette maison je savais que je l’aurais vécue jusqu’au bout.
C’est aussi mon bureau, l’endroit de mes loisirs et de mes pires habitudes.
Ici, plus qu’ailleurs, la qualité de l’air que je respire a une importance vitale.

PEINTURE ET POUSSIÈRE

J’AI TOUJOURS BESOIN D’ÊTRE STIMULÉ,
ET DE RESPIRER DE L’AIR NOUVEAU.

Designer de profession mais peintre par passion, je mets dans mes tableaux tout ce que je ne peux pas mettre dans mes projets. Je n’ai pas d’horaires, j’ai des idées quand je m’y attends le moins,
et souvent je peins le soir : s’il n’y avait pas de rechange d’air je risquerais de me coucher avec l’odeur des solvants et de commencer la journée avec une migraine.

RÉDUCTION DES ODEURS DE ET DE L’HUMIDITÉ

MA MAISON AUSSI S’ENTRAINE
À RESPIRER.

Quand on habite et travaille à la maison il est parfois difficile de séparer les deux choses. Moi, j’y arrive en faisant un footing tous les soirs : c’est ma manière de déclarer la fin de la journée de travail et de commencer à me relaxer. Je rentre trempé de sueur et régénéré, prêt à prendre une douche et à cuisiner pour mes amis. Quand je les accueille l’air est déjà frais.

FONCTION AUTOMATIQUE

J’HABITE SEUL,
MAIS IL Y A QUELQU’UN QUI M’AIDE.

Quand je suis concentré sur mon travail parfois j’oubli même de manger et c’est donc très rare si je me rappelle d’ouvrir les fenêtres. Toutefois, étant donné que je ne peux pas m’empêcher de respirer, c’est rassurant de savoir que quelqu’un contrôle l’air pour moi et me garantir toujours de l’air nouveau.


PARTAGE CETTE HISTOIRE: